Intro

Vous avez un projet d’aménagement de votre jardin ou de votre maison, mais vous n’avez aucune connaissance dans la réalisation de ces travaux, cette rubrique répondra à vos interrogations.

Il convient tout d’abord de définir les emplacements et les surfaces qui seront aménagées. Pour cela, nous vous conseillons de réaliser un  ou plusieurs croquis qui vous donneront un aperçu plus précis des surfaces couvertes par rapport à votre environnement.

Il est aussi nécessaire de connaitre la nature du sol ou du support mural afin de déterminer les agrégats et colles nécessaires à la préparation ou au scellement des revêtements à venir.

maconnerie

Avant de réaliser la dalle béton ou les murs, il est important de connaître les caractéristiques techniques des matériaux qui seront installés. En effet, il faut tenir compte des épaisseurs pour établir les réservations nécessaires.

N’oubliez pas de penser aussi  aux futurs aménagements ou équipements tels que les éclairages ou les fontaines qui nécessitent un raccordement électrique ou d’eau à votre maison. Il est donc conseillé de passer des gaines ou des réseaux au préalable pour faciliter vos implantations.

La pose de carrelage

Elle se fait sur une dalle béton, soit en pose collée quand la pente est respectée (1.5 cm au mètre),( l’utilisation d’une natte de désolidarisation est prévu dans le DTU 51.2( et que la surface de la terrasse est lisse; soit en pose scellée quand il y a un ragréage à faire.

Le ragréage consiste à faire une chape maigre en béton de 5 centimètres minimum pour rattraper une erreur de niveau. Ensuite, il n y a plus qu’à coller le carreau soit au fur et à mesure de l’avancement de la chape, soit après avoir intégralement réalisé et laissé sécher la chape.

maconnerie-carrelage1

Il faut partir de l’extérieur de la terrasse pour finir vers les murs, ainsi les coupes seront moins visibles. L’écartement moyen est de 5 mm entre les carreaux. Pour des surfaces importantes, il faut prévoir un ou plusieurs joints de dilatation.

La pose d’un mur ou muret en pierre naturelle

Il faut réaliser une fondation plus large que le mur pour assurer une stabilité, entre 15 et 20 cm et creuser sur 10 à 30 cm suivant la hauteur finale du mur. La tranchée peut être remplie avec du gravier de chantier (calibre 0-31)  de 5 à 15 cm pour recevoir le ferraillage qui rigidifiera la structure. Il ne reste plus qu’à couler le béton et le lisser de niveau pour ensuite monter le mur de parpaing (de 10 ou 15 ou 20 cm de large suivant la pierre et la hauteur finale).

maconnerie-mur

Une fois votre mur construit à l’aide d’un niveau et de cordeaux, vous pourrez passez au montage de la pierre.

Il existe 2 types de finitions, avec des joints ou bien sans (pierre sèche). Il est important de le savoir dés le départ car on ne pourra pas revenir en arrière.

Suivant la pierre choisit, la réservation devant le mur sera différente, il faut trouver la pierre la plus large pour la prendre comme référence, et rajouter entre 3 et 5 cm pour le mortier de scellement. Il ne reste plus qu’ à mettre le mortier entre la pierre et le mur et à avancer en ligne tout en contrôlant régulièrement le niveau pour ne pas faire des effets de vague.

Si vous avez optez pour les joints, vous rajouterez du mortier entre chaque pierre pour régler l’écartement du joint. Sinon vous encollerez que l’arrière des pierres pour le montage en pierre sèche.

Une fois fini, il reste le couronnement à poser sur le dessus du mur. Il suffit de prendre la largeur finale et de d’ajouter entre 3 et 6 cm pour le débordement (répéter l’opération pour la longueur). Il est conseillé de coller les couronnements avec un mortier-colle pour un scellement optimum.

Il ne restera que les joints à faire sur les couronnements et éventuellement le mur.

La pose des dallages en pierre naturelle

Il faut tout d’abord décaisser le sol par rapport au niveau final souhaité, en moyenne 30 cm. Pour cela il faut aussi savoir quelle sera l’épaisseur de la dalle et son usage (piétonnier ou routier).

Ensuite vous stabiliserez le sol avec du gros gravier de chantier, calibre 0-31 mm et le compacterez sur une épaisseur de 12 à 15 cm environ.

La pose semi fixe des dalles en pierre permet une meilleure tenue dans le temps et limite la déformation de la terrasse. Il suffit de mettre une chape maigre (mélange de ciment et de sable, lié avec un peu d’eau) sur 5 cm minimum et de poser les dalles dedans. Cette pose nécessite une pente de 1.5% (soit 1.5cm au mètre) minimum car le sol n’est pu drainant.

La pose scellée nécessite une dalle béton par dessus le sol stabilisé. Cette pose nécessite une pente de 1.5% (soit 1.5cm au mètre) minimum car le sol n’est plus drainant. On utilise soit un ferraillage avec un béton coulé ou bien un béton fibré qui ne nécessite aucun ferraillage, l’épaisseur est de 10 à 12cm en moyenne. Ensuite il ne reste plus qu’à sceller les dalles soit par l’intermédiaire d’une chape maigre si l’épaisseur des dalles est variable et/ou un mortier-colle (une natte de désolidarisation peut être recommandée cf.” pose des dalles bétons” ).

maconnerie-dallage

La finition se fait avec un joint prêt à l’emploi ou bien un sable polymère non-drainant qui va durcir et ainsi éviter la pousse des mauvaises herbes.

la pose des dalles bétons

Elle est semblable à celle des pavés, l’épaisseur minimum pour une pose amovible est de 4 cm d’épaisseur.

Il faut tout d’abord décaisser le sol par rapport au niveau final souhaité. Pour cela il faut aussi savoir quelle sera l’épaisseur de la dalle et son usage (piétonnier ou routier).

Ensuite vous stabiliserez le sol avec du gros gravier de chantier, calibre 0-31 mm et le compacterez sur une épaisseur de 15 cm environ.

Pour la pose vous avez 3 possibilités, une pose amovible, semi fixe, ou scellée.

La pose amovible des dalles bétons permet un montage simple et rapide, on utilise une couche de sable de Loire ou bien de poussier sur 4 cm (qui est bien plus stable à long terme que le sable) ainsi vous avez un montage perméable.

maconnerie-dalles

La pose semi fixe des dalles bétons permet une meilleure tenue dans le temps et limite le déformation de la terrasse. Il suffit de mettre une chape maigre (mélange de ciment et de sable, lié avec un peu d’eau) sur 5 cm minimum et de poser les dalles dedans. Cette pose nécessite une pente de 1.5% (soit 1.5cm au mètre) minimum car le sol n’est plus drainant.

maconnerie-maigre

La pose scellée nécessite une dalle béton par dessus le sol stabilisé. Cette pose nécessite une pente de 1.5% (soit 1.5cm au mètre) minimum car le sol n’est plus drainant. On utilise soit un ferraillage avec un béton coulé ou bien un béton fibré qui ne nécessite aucun ferraillage, l’épaisseur est de 10 à 12cm en moyenne. Ensuite il ne reste plus qu’à sceller les dalles soit par l’intermédiare d’une chape maigre soit au mortier-colle (une nette de désolidarisation peut être recommandée).

maconnerie-dallage11

La finition se fait avec un sablon pour jointoyer les dalles ou bien un sable polymère drainant ou pas qui va durcir et ainsi éviter la pousse des mauvaises herbes.

La pose des pavés bétons ou pierres

Il faut tout d’abord décaisser le sol par rapport au niveau final souhaité. Pour cela il faut aussi savoir quel sera l’épaisseur du pavé et son usage (piétonnier ou routier).

Ensuite vous stabiliserez le sol avec du gros gravier de chantier, calibre 0-31 mm et le compacterez sur une épaisseur de 10 à 15 cm environ.

Pour la pose vous avez 2 possibilités, une pose amovible ou bien semi fixe.

La pose amovible souvent utilisée pour les pavés bétons de 6cm d’épaisseur minimum, permet un montage simple et rapide. On utilise une couche de sable de Loire ou bien de poussié sur 4 cm (qui est bien plus stable à long terme que le sable), ainsi vous avez un montage drainant.

maconnerie-paves

La pose semi fixe préconisée pour les pavés en pierre ou d’épaisseur inférieure à 6cm, permet une meilleure tenue dans le temps et limite le tassement des pavés. Il suffit de mettre une chape maigre (mélange de ciment et de sable, lié avec de l’eau) sur 4 cm et de poser les pavés dedans. Cette pose nécessite une pente de 1.5% (soit 1.5cm au mètre) minimum car le sol n’est pu drainant.

maconnerie-maigre-pave

La finition se fait avec un sablon pour jointoyer les pavés ou bien un sable polymère drainant ou pas, qui va durcir et ainsi éviter la pousse des mauvaises herbes. Il conseillé de vibrer les pavé pour bien les stabiliser au sol .